Avantage des actions

Une action est une partie du capital d’une entreprise que vous achetez. À l’instar d’un commerce, cette activité présente nécessairement des avantages d’une manière ou d’une autre. C’est ce que vous allez découvrir dans cet article.

Les actions ordinaires

Comme indiquer par leur nom, les actions ordinaires sont celles les plus usuelles chez les investisseurs canadiens. Prière lire cet article. Comme avantages, nous pouvons souligner ;

  • La croissance du capital : Le coût d’une action oscille avec le temps. Du coup, quand le prix monte, les actionnaires peuvent décider de vendre leurs actions et en tirer des profits.
  • Le revenu des dividendes : De nombreuses sociétés paient à leurs actionnaires des dividendes qui avoisinent une source de revenu fiscalement profiteuse.
  • Le droit de vote : Le droit de vote veut dire que l’actionnaire dispose du pouvoir sur le choix des responsables de la société et de l’administration de cette dernière.
  • L’écoulement : Généralement, les actions ordinaires peuvent être vite achetées et vite vendues avec plus de rapidité que d’autres titres. Ce qui n’est pas le cas avec les biens immobiliers. Les investisseurs peuvent donc les acheter et les revendre facilement comme ils l’auraient voulu.

Actions privilégiées

À l’instar des actions ordinaires, les actions privilégiées présentent également des avantages pour les investisseurs. Comme avantages des actions privilégiées, nous pouvons noter :

  • La fiabilité de la source de revenu : sur la base établie pour les actions, les actions privilégiées se doivent de verser une rétribution fixe à l’actionnaire avant que celle des actions ordinaires soient versées.
  • L’élévation du revenu : La rétribution issue des actions privilégiées est pour la plupart du temps plus élevée que celle des actions ordinaires.
  • La variété des actions privilégiées : Il existe une multitude d’actions privilégiées ayant diverses caractéristiques. Comme preuves, certaines d’entre elles adoptent la cumulation des dividendes tandis que non, elles préfèrent être reconverties en actions ordinaires.

Il faut noter que les deux gains sont issus du même traitement fiscal avantageux.

Traitement fiscal avantageux. Le taux d’imposition du revenu de dividendes et des gains en capital est plus bas que celui du revenu d’emploi et du revenu d’intérêts tiré des obligations ou des CPG.