Que faut-il savoir sur le rhum ?

Le rhum est une boisson alcoolisée fabriquée à partir de la canne à sucre. Il trouve ses origines depuis le temps de l'esclavage et est également connu sous la dénomination <>. De nos jours, on retrouve le rhum dans la composition de nombreux cocktails très appréciés. Il existe trois différents types de rhum qui, chacun, possèdent des caractéristiques bien distinctes. Il s’agit du rhum ambré, le rhum blanc et le rhum vieux. Cet article renferme tous les détails sur ce qu’est devenu le rhum aujourd’hui.

La fabrication du rhum : de la décantation à la finition

Pour la fabrication du rhum, c’est plusieurs étapes qu’il faut respecter à travers un long processus. Il faut d’abord réunir les ingrédients que voici pour obtenir 2 à 3 litres de rhum : 20 litres d’eau distillée, 2,5 kg de sucre en poudre, 2,5 kg de mélasse et 40g de levure réhydratée. Pour en savoir plus sur le rhum, les détails sont ici. De plus, il faudra mettre de côté une quantité de liquide distillé pour diluer le tout une fois que le mélange aura été effectué. En outre, il y a trois principales étapes à respecter dans la préparation du rhum. Il s’agit de la décantation, de la fermentation et de la distillation. Premièrement, il faudra mélanger l’eau , le sucre et la mélasse dans un récipient sous un feu moyen en évitant de le faire bouillir. Une propreté parfaite est requise pour cette étape pour ne pas souiller la préparation. Ensuite, verser la levure dans la solution refroidie à 25°C, puis on obtient une sorte de levain. C’est à cette deuxième étape qu’il y a production de l’éthanol et du dioxyde de carbone. Enfin, il faut augmenter la vapeur d’alcool avec la vapeur d’eau et on obtient une solution qui comporte beaucoup d’alcool. C’est alors qu’il faut passer par un tube de condensation pour faire chuter la vapeur d’alcool à l’état liquide.

Levons le voile sur le rhum ambré et le rhum blanc

La différence entre le rhum blanc et le rhum ambré est le temps de macération, et donc de la quantité d’alcool contenue dans le breuvage. En effet, c’est le rhum blanc qui est considéré comme le plus fort de tous les rhums car sa teneur en alcool avoisine les 50°. Il présente alors un goût doux à la dégustation accentué avec les odeurs de fruits et épices utilisées lors de la fabrication. Quant au rhum ambré, sa teneur en alcool est de 20% en moins par rapport au rhum blanc. Il est utilisé par les arrangeurs pour de délicieux cocktails qui seront servis en apéritif. Ensuite, ils sont stockés dans des fûts de chêne pendant un an à deux pour y macérer, ce qui leur donne une couleur caramel ou ambré.